CARACTERISTIQUES GUSTATIVES DES VINS
DESCRIPTIF GÉNÉRAL

Pouilly Fumé
Le Blanc Fumé (ou Sauvignon) est très sensible aux fluctuations des conditions naturelles - soit climat et microclimat, altitude, exposition. Sur un fond aromatique commun, fait de notes qui vont du végétal au minéral, en passant par le floral et le fruit, les vins issus de ce cépage présentent une extrême variété de nuances, qui expriment les facettes des terroirs et du savoir-faire des vignerons. Les Pouilly Fumé sont, le plus souvent, consommés dans les 6 à 18 mois qui suivent leur récolte, tant qu'ils présentent leurs arômes de jeunesse ; certaines cuvées ont de beaux, voire d'excellents potentiels de garde.
Caractéristiques des vins

Pouilly-sur-Loire
Faciles à boire, gouleyants en raison de leur teneur en alcool modérée et de leur acidité basse, les Pouilly-sur-Loire n'en sont pas moins des vins de caractère, avec des différences gustatives sensibles selon les terroirs. Les arômes, d'intensité discrète à moyenne, rappellent souvent l'amande fraîche, la noisette.

DESCRIPTIF des POUILLY FUMÉ par TERROIR

Calcaires
Ce sont des sols chauds où le cycle végétatif et la maturation s'avèrent généralement précoces. Les vins ont une belle fraîcheur et une nervosité de bon aloi. Leurs arômes fruités (cassis), avec quelquefois de légères notes végétales (buis) s'ouvrent rapidement, dès les premiers mois. Les Pouilly Fumés issus des calcaires sont souvent les premiers prêts, surtout ceux des parcelles les plus jeunes. Leur potentiel de garde s'accroît au fur et à mesure que les vignes vieillissent.
marnes

Marnes à petites huîtres
L'évolution végétative de la vigne y est plus lente en raison de la teneur en argiles. La maturation y est régulière et moins sensible aux variations de climat : il faut savoir attendre pour obtenir des teneurs en sucres qui peuvent être élevées, tout en conservant un bel équilibre acide. Ainsi, ils produisent des Pouilly Fumés fermes, avec un excellent potentiel de garde. Les arômes sont fins ; ils restent sur la réserve au cours des premiers mois, puis se développent progressivement pour atteindre leur plénitude à partir d'une dizaine de mois. Ils sont complexes : notes florales (rose) et fruitées, mêlées de végétal (narcisse) et de fumé.
marnes

Silex
Ces sols communiquent à la vigne une grande régularité de production et de qualité et ce d'autant plus qu'ils sont profonds. Jeunes, les Pouilly Fumé qui en sont issus montrent de la nervosité et ont besoin d'être aérés pour s'ouvrir. Les arômes caractéristiques rappellent les épices et le minéral (pierre à fusil). Le potentiel de conservation est toujours bon et, pour atteindre leur optimum, il faut souvent au moins un à deux ans d'attente, voire plus pour les vins les plus puissants.
marnes

Argilo-siliceux
Selon les proportions respectives de sables et d'argiles, le style des Pouilly Fumés peut ici encore grandement varier. Lorsque la teneur en sables augmente, les vins sont tout de suite tendres et souples mais ils déclinent plus rapidement. Lorsque la teneur en argiles est plus forte, l'équilibre est plus vif et les arômes sont plus longs à s'exprimer. Quelques mois sont alors bénéfiques pour la meilleure appréciation.
Argilo-siliceux


TENDANCES du POUILLY FUMÉ par MILLÉSIME
2006 2006 fut une année plus sèche que la moyenne, accusant de fortes variations mensuelles au niveau des températures (juin et juillet très chauds, août froid et normalement arrosé). L'état sanitaire des raisins était bon. Les arômes se sont développés et affinés progressivement. Les teneurs en sucres ont monté rapidement à des valeurs élevées jusqu'au 14 septembre, puis se sont stabilisées. Les acidités ont été bien préservées. La majeure partie des vendanges s'est faite entre le 18 et le 28 septembre.
Les vins du millésime 2006 sont tendres et délicats.
Les arômes montrent une belle expression, dominée par les nuances florales et fruitées.
L'équilibre en bouche présente une souplesse remarquable, bien contre-balancée par la fraîcheur que l'on recherche dans les Pouilly Fumé.
Au nez comme au palais, 2006 est un millésime de charme.

2005 Comme le climat de l’année fut généreux en soleil et arrosé régulièrement mais sans excès, les vins du millésime 2005 sont riches et équilibrés. Ils expriment des aromes à la fois intenses, complexes et élégants. En bouche, ils se montrent complets : beaucoup de gras et même souvent de la sucrosité, mais aussi de la vivacité.
Toutes ces qualités nous fournissent les raisons pour lesquelles les 2005 sont agréables dès leur prime jeunesse, mais aussi pourquoi ils ont un fort potentiel de conservation.

2004 Les Pouilly Fumé 2004 sont des classiques de l’appellation. Leur structure est bâtie sur la vivacité, voir la nervosité. Ils révèlent des aromes de bonne intensité.
Les Nuances rappellent les agrumes (pamplemousse, citron), les fleurs blanches et présentent souvent la note végétale ou minérale qui apporte un supplément de complexité. Nombre de cuvées, fermées dans leur jeunesse, méritent d’être attendues quelques mois pour connaître leur pleine expression.

2003Millésime à l'ensoleillement exceptionnel, les 2003, tout en respectant le type sur le fond, ont un style bien personnalisé. Ils exhalent de beaux arômes, du fruit frais au fruit confit, de la minéralité, qui s'ouvrent de jour en jour. Ils devraient bien se tenir dans le temps. La bouche est souple, mais non dénuée de fraîcheur. Les cuvées récoltées à maturité extrême sont riches, pleines en bouche et manifestent beaucoup de gras. Tendres, les 2003 sont faciles à apprécier rapidement. Cependant, bon nombre de cuvées parmi les plus réussies devraient avoir un grand potentiel de conservation.

2002Les vins allient puissance, fermeté et finesse. L'expression olfactive est élégante et complexe, avec toute la diversité liée au terroir ; leur évolution est particulièrement favorable, riches en bouche, ils montrent une superbe persistance aromatique. En général, ils atteignent leur maturité à partir de 12 à 18 mois d'élevage et de conservation, mais les meilleures bouteilles pourront attendre quelques années de plus.

2001Le millésime 2001 révèle des blancs d'une grande intensité aromatique et d'une nervosité marquée. Tous les styles et toutes les nuances aromatiques (florales et végétales, fruitées et minérales) se rencontrent selon les terroirs et les dates de vendange. La bouche est souvent ferme à vive, avec une acidité et une minéralité plus fortes que dans les années quatre-vingt-dix.

2000Depuis le début des fermentations, ils exhalent des arômes d'une belle complexité et tout en finesse. Sur les vins jeunes, les nuances fruitées (pêche, poire, agrumes) et minérales (pierre à fusil) dominaient, quelquefois mêlées de notes végétales (buis, narcisse, asperge). Les vins manifestent en bouche de la fermeté et une bonne persistance gustative. Ce sont des vins de caractère, ayant une bonne tenue et dont les meilleures cuvées pourront être conservées avec intérêt pendant plusieurs années.
Haut de page