Déguster

La dégustation des vins de Pouilly

Caractéristiques gustatives

Pouilly Fumé

Le Blanc Fumé (ou Sauvignon) est très sensible aux variations des conditions naturelles (terroirs, climat, microclimat, altitude, exposition…). 
La trame aromatique commune est bien là, faite de dominantes fruitées et minérales avec des notes de floral et de végétal. Mais les vins de Pouilly Fumé présentent une extrême variété de nuances qui expriment toutes les facettes de leurs terroirs et du savoir-faire des vignerons. 
 

Les Pouilly Fumé sont, le plus souvent, consommés dans les 6 à 18 mois qui suivent leur récolte, sur leurs arômes de jeunesse. Mais nombre de cuvées ont de beaux, voire d’excellents potentiels de garde.
 

Pouilly sur Loire

Faciles à boire, gouleyants en raison de leur teneur en alcool modérée et de leur acidité basse, les Pouilly sur Loire n’en sont pas moins des vins de caractère, avec des différences gustatives sensibles selon les terroirs. Les arômes, rappellent souvent l’amande fraîche, la noisette et les fleurs blanches.
 



Accords
Mets et vin

Le Pouilly Fumé

À déguster avec :
· Poissons de mer grillés ou en sauce,
· les noix de Saint-Jacques,
· les viandes blanches à la crème ou sauce citronnée,
· les crottins de chèvre
· ou tout simplement pour le plaisir, en apéritif.
 

 

Le Pouilly sur Loire

À déguster avec :
· une petite salade aux herbes fraiches,
· des huîtres et coquillages crus,
· des poissons de rivière,
· une petite friture (de Loire !).
 


Les terroirs


Le Pouilly Fumé par terroir

Calcaires (Villiers, Barrois et Tonnerre) 
Vins fruités et frais

Ce sont des sols chauds où le cycle végétatif et la maturation s’avèrent généralement précoces.

Les vins ont une belle fraîcheur et une nervosité de bon aloi. Leurs arômes fruités (agrumes), avec quelquefois de légères notes végétales (bourgeon de cassis) s’ouvrent rapidement, dès les premiers mois. Les Pouilly Fumé issus des calcaires sont souvent les premiers prêts, surtout ceux des parcelles les plus jeunes. Leur potentiel de garde s’accroît au fur et à mesure que les vignes vieillissent.

 

Marnes à petites huîtres (Kimméridgien)
Vins ronds et complexes

L’évolution végétative de la vigne y est plus lente en raison de leur teneur en argiles. La maturation y est régulière et moins sensible aux variations de climat : il faut savoir attendre pour obtenir des teneurs en sucres qui peuvent être élevées, tout en conservant un bel équilibre acide.

Ils produisent des Pouilly Fumé fermes, avec un excellent potentiel de garde. Les arômes sont fins ; ils restent sur la réserve au cours des premiers mois, puis se développent progressivement pour atteindre leur plénitude à partir d’une dizaine de mois. Ils sont complexes : notes florales (rose) et fruitées (fruits à chair blanche), mêlées de végétal (narcisse) et de fumé.

 

Argiles à silex 
Vins minéraux et tendus

Ces sols communiquent à la vigne une grande régularité de production et de qualité et ce d’autant plus qu’ils sont profonds.

Jeunes, les Pouilly Fumé qui en sont issus montrent de la nervosité et ont besoin d’être aérés pour s’ouvrir. Les arômes caractéristiques rappellent les épices et le minéral (pierre à fusil). Le potentiel de conservation est toujours bon et, pour atteindre leur optimum, il faut souvent au moins un à deux ans d’attente, voire plus pour les vins les plus puissants.

 

Argilo-siliceux et sables 
Vins tendres et floraux

Selon les proportions respectives de sables et d’argiles, le style des Pouilly Fumé peut ici encore grandement varier.

Lorsque la teneur en sable augmente, les vins sont tout de suite tendres et souples mais ils déclinent plus rapidement. Lorsque la teneur en argile est plus forte, l’équilibre est plus vif et les arômes sont plus longs à s’exprimer. Quelques mois sont alors bénéfiques pour une meilleure appréciation.

 



Carte
des terroirs

Surface plantée

Pouilly Fumé

1400 ha
Sauvignon

Sauvignon

Pouilly-sur-loire

30 ha
Chasselas

Chasselas